En tant que chef du domaine Services chez Movetia, Pascal Fivian a déjà un riche vécu. Dans sa contribution, il évoque l’importance des échanges et de la mobilité, ainsi que son souhait pour l’avenir. Découvrez également comment sa propre expérience d’échange l’a aidé à mieux comprendre d’autres cultures.


J’ai commencé à travailler chez Movetia en octobre 2016, j’étais donc là dès la phase de démarrage et j’ai vécu une expérience passionnante jusqu’ici. Au cours d’une journée de travail normale, je dirige et j’assiste mon équipe dans les fonctions transversales classiques telles que l’administration, les finances, la communication, l’informatique et les ressources humaines. En tant que chef de domaine, je réponds également aux questions des autres domaines. Il s’agit principalement de questions relatives au personnel ou de questions juridiques. Pour moi, il est important d’être disponible pour les collaboratrices et collaborateurs.

Ensemble pour des fondements solides

Le travail me plaît car chez Movetia, je peux faire bouger les choses. Actuellement, plusieurs grands projets sont en phase de mise en œuvre: digitalisation de la gestion des demandes ou introduction d’un Customer Relationship Management System (CRM), élaboration et mise en œuvre de la stratégie de communication ou introduction d’un reporting des coûts pour ne citer que quelques exemples. J’apprécie en outre de travailler avec des personnes compétentes et motivées à l’élaboration des fondements des échanges et de la mobilité.

Rapprochements sociaux grâce aux échanges et à la mobilité

Les échanges et la mobilité sont d’une importance capitale. Ils favorisent les rapprochements sociaux au sein des régions linguistiques de Suisse et la compréhension mutuelle. Pour moi, l’unité nationale que forme la Suisse avec ses quatre régions linguistiques ne coule pas de source. J’estime également que la mobilité internationale constitue un élément central du développement économique de la Suisse dans un contexte mondial.

Changements de perspective

Mes propres expériences d’échange continuent de me guider aujourd’hui encore. Étant Suisse allemand, j’ai grandi dans un district francophone du canton de Fribourg et je suis entré très tôt en contact avec une autre langue. Plus tard, au gymnase, j’ai fait une année d’échange dans l’état de l’Indiana aux États-Unis. Cette expérience m’a appris à toujours changer de perspective. La première guerre du Koweït a éclaté pendant mon séjour aux États-Unis. Ce moment m’a beaucoup marqué et m’aide aujourd'hui à mieux comprendre ce pays.

Mon souhait pour l’avenir

Je souhaite que les élèves qui apprennent un métier manuel participent davantage à des projets d’échanges et de mobilité. Je suis convaincu qu’un séjour dans une autre région linguistique confère un attrait supplémentaire à la formation professionnelle initiale et pour cela, les conditions générales doivent être améliorées.

Cette contribution fait partie de la série Movetia qui donne aux collaboratrices et collaborateurs l’occasion de se présenter et de parler de leur travail. Sont déjà parues les contributions de Nils JägerLaurin Reding et Charlotte-Sophie Joye