Sur le plan international, théorie et pratique vont de pair. La preuve en est un stage de deux semaines au cours duquel des apprentis anglais ont pu découvrir des garages zurichois et se familiariser avec la formation au sein du département Technique automobile de l’École professionnelle technique de Zurich (TBZ).

En automne 2017, grâce au soutien financier de Movetia, des apprentis du département Technique automobile de la TBZ ont pu réaliser un stage de deux semaines dans un garage à Bristol ou à

Bath. Et récemment, l’entreprise partenaire Audi Bristol a effectué des visites : les apprentis anglais ont eu l’opportunité de travailler pendant 14 jours chez les partenaires Mercedes-Benz Automobil AG Schlieren, Mercedes-Benz Automobil AG Zürich-Nord, Emil Frey Zürich Nord et Binelli Zürich AG. C’est un peu nerveux mais confiants et motivés que les jeunes Anglais sont arrivés à l’aéroport de Zurich, attendus par leurs familles d’accueil. Le premier jour, on pouvait encore lire des messages tels que « I feel like an alien, nobody speaks English » (« J’ai l’impression d’être un extraterrestre, personne ne parle anglais ») sur leurs smartphones. Mais cela a rapidement changé, car dans chaque garage se trouve un expatrié ou un ouvrier qui a travaillé en Australie, par exemple, ou encore un collaborateur ou un apprenti anglophile qui pourra peutêtre partir en Angleterre l’an prochain. Malgré les différences culturelles, les jeunes collègues anglais se sont donc vite acclimatés à la vie quotidienne en Suisse. Ils ont été très bien accueillis dans chaque garage, et les accompagnateurs d’Audi n’ont pas manqué d’éloges.

Beaucoup de choses sont identiques, et pourtant différentes...

Les apprentis anglais ont pris conscience que leurs collègues recevaient ici une formation différente. Ils les ont notamment accompagnés à la TBZ lors d’une matinée. En Angleterre, ils sont formés en interne pendant des semaines consécutives, ce qui est comparable aux cours interentreprises (CI) d’ici. Tandis qu’il n’y avait que de l’enthousiasme au début et que le désir de trouver un emploi en Suisse était devenu fort en raison du niveau des salaires, les attentes ont diminué vers la fin du stage. La raison ? Ils trouvent cela trop intense ici, sans parler du coût de la vie, très élevé à Zurich. Cela a permis aux jeunes collègues anglais de relativiser les perspectives salariales. Ils ont également trouvé que le système de formation dual, réglementé et exigeant, était très restrictif et strict. À les entendre, ils n’ont pas l’habitude de commencer à travailler si tôt le matin et d’avoir de si longues journées de travail, et encore moins de suivre neuf cours dans une école professionnelle. 

L’expérience professionnelle de la vie

Dans l’ensemble, les jeunes Anglais se sont toutefois montrés très satisfaits de leur séjour à Zurich et dans les environs, et parlent de « The experience of life » (« L’expérience de la vie »). Une expérience qui les aidera certainement dans leur carrière professionnelle. L’an prochain, ce sera une nouvelle fois au tour des Suisses, qui seront sûrement aussi bien accueillis et pris en charge, et ce, surtout grâce aux contacts qui se sont noués ici. Nous comptons sur les garages pour, d’une part, reconnaître les avantages d’une telle « work experience » dans un autre pays et laisser partir leurs apprentis et, d’autre part, pour montrer à l’avenir leur disposition à accueillir eux aussi un apprenti.

©Copyright by AUTOINSIDE, Auto Gewerbe Verband Schweiz (AGVS)