La Commission européenne lance un appel à projets supplémentaire destiné aux partenariats stratégiques (KA2). Les institutions suisses peuvent également y participer: jusqu’au 12 novembre 2020, il est possible de soumettre à Movetia des demandes relatives à des projets de coopération axés sur les thèmes de la numérisation et de la créativité. Par le biais de cet appel à projets extraordinaire, la Commission européenne réagit aux nouveaux défis auxquels sont confrontés les institutions éducatives en Europe et dans le monde en rapport avec la pandémie de COVID-19. Pour les institutions et organisations suisses, la participation est possible aussi bien avec le statut de membre officiel que celui de membre associé.


De manière générale, cet appel à projets est également soumis aux conditions d’encouragement pour les partenariats stratégiques Erasmus+ KA2, qui ont déjà été publiées dans l’actuel Guide du programme 2020. Les partenariats stratégiques sont un format de projet d’Erasmus+. Ils permettent aux institutions de l’enseignement scolaire, de la formation professionnelle, de l’enseignement tertiaire, de la formation des adultes et des activités de jeunesse extrascolaires de coopérer avec des partenaires européens. Grâce à cette coopération, des approches novatrices en matière de formation sont mises au point. Des connaissances et des expériences sont échangées dans le cadre de réseaux internationaux. Autant de bénéfices dont profite l’ensemble du paysage suisse de la formation.

Pour le dépôt d’une demande avec le statut de membre associé, il est possible de soumettre à Movetia, dès maintenant et jusqu’au 12 novembre 2020, des projets de coopération pour les modules « Formation numérique » et «Partenariats pour la créativité». La durée des projets ne doit pas dépasser 24 mois.

 « Se préparer à la formation numérique » : Format d’encouragement pour l’enseignement scolaire, la formation professionnelle et la formation supérieure

La pandémie de COVID-19 a dynamisé l’élan de modernisation et de transformation numérique des systèmes éducatifs et de formation, mettant en exergue la nécessite de la mise en œuvre et du développement de formats de transmission de savoir numériques. L’objectif du module «Formation numérique» consiste à venir en aide aux établissements d’éducation et de formation ainsi qu’à proposer une formation numérique intégrative de qualité.

Par l’intermédiaire de ce format d’encouragement, les institutions des domaines de l’enseignement scolaire, de la formation professionnelle et de la formation supérieure peuvent soumettre des demandes de projets assurant l’adaptation du système éducatif à l’enseignement en ligne et à distance. À l’intention des enseignant-e-s et des professeur-e-s, il s’agit en outre de créer de nouveaux instruments permettant de développer les compétences numériques et de garantir le caractère intégratif des offres d’apprentissage.

Les partenariats sont censés encourager le réseautage au sein du paysage éducatif européen, l’utilisation conjointe de ressources et de savoir-faire ainsi que la collaboration avec les fournisseurs de technologies numériques et les expert-e-s en technologies d’éducation, dans le but de concevoir des solutions sur mesure pour relever les défis locaux et les situations spécifiques.

Activités «Formation numérique» priorisées

  • Activités axées sur l’utilisation d’outils et de méthodes numériques permettant de garantir une formation intégrative de qualité par des moyens en ligne/virtuels, y compris le blended learning/teaching/training
  • Activités destinées à soutenir les apprenant-e-s et les enseignant-e-s dans la gestion de l’enseignement en ligne/à distance
  • Activités encourageant le recours responsable aux technologies numériques
  • Activités assurant l’intégration optimale des technologies en ligne numériques dans l’enseignement spécifique et la formation 

« Partenariats pour la créativité » : Format d’encouragement pour l’enseignement scolaire, la formation des adultes et la jeunesse

Les conséquences de la crise COVID-19 sont particulièrement désastreuses pour les secteurs culturel et créatif. Le module «Partenariats pour la créativité» permettra aux institutions et aux organisations du domaine de l’éducation formelle, informelle et non formelle dans les secteurs créatif et culturel de s’engager de façon à inculquer aux jeunes et aux adultes des compétences pouvant les aider à surmonter les défis sociaux actuels.

Grâce à ce format d’encouragement, les institutions et organisations issues du secteur de l’enseignement scolaire, de la formation des adultes et de la jeunesse peuvent solliciter une subvention pour des projets destinés à soutenir le potentiel créatif des adolescents et des adultes, à favoriser la collaboration intersectorielle ainsi qu’à accroître la qualité, l’innovation et la reconnaissance dans le domaine de l’enseignement scolaire, de la formation des adultes et de la jeunesse.

Activités « Partenariats pour la créativité » priorisées

  • Activités axées sur le renforcement de tous les aspects de la créativité au niveau de l’éducation informelle, non formelle et formelle grâce à l’encouragement des compétences créatives
  • Mesures garantissant l’utilisation adaptative de moyens numériques dans le contexte de la création, de la gestion, de la diffusion et de l’accessibilité des produits créatifs, des biens culturels et des manifestations
  • Activités encourageant la citoyenneté active et l’intégration sociale par l’art, notamment auprès des jeunes
  • Activités destinées à encourager le talent et l’esprit d’entreprise (y compris l’entrepreneuriat social) dans les domaines culturels et créatifs
  • Outils d’apprentissage, matériel, cours et modules de formation assurant l’encouragement de la créativité, de la culture et de la compréhension interculturelle
  • Initiatives artistiques et (socio)culturelles dotées d’une dimension éducative et visant à une sensibilisation aux questions sociales dans le contexte européen (pièces de théâtre, expositions, concerts de musique, forums de discussion, etc.)
  • Activités visant la création et le renforcement de réseaux et de nouveaux modèles de collaboration (notamment par des moyens numériques) encourageant l’engagement interculturel et le développement de modes de réflexion et d’action créatifs chez les jeunes gens
  • Activités de mobilité transnationales, y compris séjours d’accueil d’artistes et d’acteur-rice-s culturel-le-s dans les domaines de l’éducation non formelle/formelle et de l’animation jeunesse.