D’ici dix ans, les écoles suisses feront régulièrement cours au milieu d’une forêt ou d’un pré. L’idée d’enseigner dehors est bien ancrée dans le prochain programme scolaire. Si cette vision se concrétise, Movetia aura également participé à ce succès.


La fondation SILVIVA est à l’origine de l’objectif ambitieux d’établir l’enseignement en plein air à l’échelle nationale. Depuis de nombreuses années, SILVIVA propose des formations et des conseils aux adultes dans le domaine de l’éducation à l’environnement par la nature et de la pédagogie en forêt.

Apprendre par et dans la nature : activités tirées du manuel pratique L’école à ciel ouvert
Le nouveau manuel L’école à ciel ouvert contient diverses activités et idées de cours pour toutes les matières du 1er et du 2e cycle, toutes adaptées au Lehrplan 21. Lors du vernissage organisé le 1er juin 2018 dans le Kulturpark à Zurich, les personnes présentes ont pu réaliser elles-mêmes certaines de ces activités (voir photos).

Un manuel pratique comme ouvrage de référence pour les formations et les projets pilotes
La publication du manuel par HEP Verlag est une étape importante dans un projet qui est loin d’être terminé. Des formations continues sur le thème de l’enseignement en plein air seront bientôt proposées dans toutes les hautes écoles pédagogiques suisses. Dans tout le pays, des écoles pilotes mettent en œuvre le concept et acquièrent de précieuses expériences pour d’autres écoles et enseignant-e-s intéressés. 

Le modèle des écoles danoises et allemandes
Au Danemark, l’enseignement en plein air fait depuis longtemps partie du programme scolaire. Dans environ 20 % des écoles primaires, la classe a lieu dehors en été comme en hiver au moins une fois par semaine. En Allemagne également, différentes écoles sont pionnières dans ce domaine. « L’idée d’écrire un manuel pratique pour enseigner dehors a germé il y a déjà longtemps », déclare Rolf Jucker, directeur de SILVIVA. « Mais nous n’avons perçu l’énorme potentiel de ce projet que grâce aux discussions que nous avons menées avec des spécialistes de la pédagogie en forêt et de l’éducation à l’environnement originaires de toute l’Europe lors de conférences internationales, et pendant les stages d’observation organisés en Allemagne, au Pays de Galles et au Danemark. »

Les stages d’observation : une source d’inspiration, d’exemples pratiques et d’idées
Movetia a permis aux collaboratrices et collaborateurs de SILVIVA de participer à des stages d’observation dans différentes écoles pionnières dans le cadre de plusieurs projets de mobilité et d’assister à des conférences et à des formations à l’étranger. Les employé-e-s ont découvert différents modèles d’école à ciel ouvert. Dans une école, des spécialistes en éducation à l’environnement par la nature sont chargés d’enseigner en plein air ; dans une autre, les enseignant-e-s exécutent toutes les activités ; dans une troisième, une coopération étroite a été mise en place. C’est en visitant ce genre d’écoles que les collaboratrices et collaborateurs de SILVIVA ont trouvé l’inspiration et donné des impulsions au projet « L’école à ciel ouvert » à tous les niveaux : de la conception et de la structure de l’ancrage dans le système et le programme scolaires jusqu’aux conseils très pratiques pour la mise en œuvre, la formation des enseignant-e-s et des idées de cours concrètes.

Potentiel pour la Suisse en tant que pionnière
« Qui sait, déclare l’une des auteures du manuel L’école à ciel ouvert lors du vernissage, la Suisse sera peut-être aussi considérée comme une pionnière de l’enseignement dans la nature dans quelques années, et des enseignant-e-s et des établissements italiens et français viendront peut-être nous voir pour trouver, eux aussi, l’inspiration lors d’un stage d’observation. » Et Movetia rendra cela possible. Qui sait. 

Souhaitez-vous également profiter des possibilités de suivre une formation ou d’effectuer un stage d’observation en Europe ? N’hésitez pas à nous contacter.

Autres liens sur le sujet :

www.draussenunterrichten.ch

https://www.silviva.ch