En commun avec le «Syndicat des enseignants romands» (SER), le «Dachverband Schweizer Lehrerinnen und Lehrer» (LCH) a présenté, 6 septembre dernier, sept  revendications favorisant le développement du système éducatif suisse. Une des revendications plaide en faveur du renforcement des échanges linguistiques.


Un système éducatif de qualité est le fondement de notre économie. La bonne santé de cette dernière passe par des investissements dans l'éducation. Des solutions et des pistes de réflexion sont discutées tous les deux ans lors de la Journée suisse de l'éducation. En tant qu'événement phare de la politique de l'éducation en Suisse, cette Journée offre aux participant-e-s issus des milieux économiques, politiques, sociaux et des organisations d'enseignant-e-s une plate-forme d'échange.

Sous le mot d'ordre "L'éducation et la politique en débat", d'importants dialogues ont eu lieu à Berne le 6 septembre. Outre les entretiens autour d'une table ronde, au cours desquels l'avenir et la réalité de l'éducation dans les cantons ont été discutés, la LCH a présenté, en commun avec le SER, sept revendications. Il s'agit là de chances à saisir pour le développement du système éducatif suisse.

L’une des revendications concerne clairement les échanges linguistiques.

«Renforcement des échanges linguistiques: En Suisse, seuls 2% des jeunes ont à ce jour participé à un échange linguistique au degré primaire. Le message culture pour les années 2021 à 2024 prévoit une augmentation des moyens financiers de dix millions de francs en faveur de ces échanges. Ce montant est insuffisant et doit être augmenté de manière significative".

Movetia partage le point de vue et l'objectif de cette revendication. Les échanges linguistiques et les autres formes de mobilité et de coopération sont déjà activement soutenus par Movetia aux différents niveaux du système éducatif, mais ceux-ci doivent encore être développés de manière considérable. Le renforcement des échanges, de notre multilinguisme et de la cohésion nationale implique l’adhésion de tous les acteurs du système éducatif à cette cause.

Les autres revendications sont également très pertinentes et concernent, par exemple, l'égalité des chances pour tous en matière d'éducation, l'accès pour tous aux études de degré secondaire II et la numérisation à l'école. Toutes les revendications sont décrites en détail dans ce document.