Dans un contexte de crise sanitaire et de fermeture de frontières, les projets de coopération et de mobilité à l’international rencontrent toujours un vif succès. Le programme-pilote géré par Movetia démontre que les échanges dans le champ de l’éducation s’étendent aujourd’hui au monde entier et font la part belle à l’innovation et la créativité. Il y aura une suite dès le printemps 2021.


95 projets déposés en 2020, dans près de 30 pays répartis sur tous les continents

95 projets, issus des différents degrés ou secteurs de formation, ont été soumis à Movetia en 2020. C’est trente de plus qu’en 2019. Ce joli succès confirme l’intérêt manifesté pour ce nouveau programme lancé en 2018 et la coopération internationale au-delà de l’Europe. L’enveloppe budgétaire à disposition n’a permis que de retenir 22 projets. Parmi eux, 13 concernent des hautes écoles, 4 des institutions de formation professionnelle, 2 l’enseignement général, 2 des organisations de formation pour adultes et 1 le secteur jeunesse.

Placer l’internationalisation au service de l’innovation scientifique et pédagogique

L’encouragement de la mobilité et de la coopération en Europe et au-delà des frontières européennes à des fins de formation est un élément fondamental de la politique de formation de la Confédération. Le mandat confié à Movetia par le Secrétariat d’Etat à la formation, la recherche et l’innovation (SEFRI) pour l’implémentation de ce programme pilote vise à élargir l’horizon géographique hors Europe et tester de nouvelles idées de mobilités ou modèles de coopération. Les projets doivent faire la démonstration d’une valeur ajoutée pour les institutions elles-mêmes ainsi que pour le système suisse de formation.

Mobilité physique et virtuelle, durabilité, green mobility, transfert d’innovations, démarches interculturelles : le spectre des collaborations est large et innovant

Les projets déposés en 2020 sont à nouveau innovants et apportent une réelle plus-value au système de formation suisse. Parmi les focus développés dans les projets retenus, on retrouve des éléments importants du contexte socio-économique et éducatif actuel. On ressent la nécessité d’explorer d’autres formes de mobilités ou de coopérations, voire aussi inventer de nouvelles formes d’échanges, aussi plus respectueuses de l’environnement.

En trois ans de programme-pilote (2018-2020), Movetia a pu soutenir 57 projets internationaux sur plus de 260 demandes

Lancé en 2018, le programme-pilote a généré plus de 260 demandes, dont 57 seulement ont pu être soutenues dans le cadre de l’enveloppe budgétaire à disposition. Les projets retenus ont renforcé les coopérations et les partenariats des institutions suisses de formation dans près de 66 pays répartis dans le monde entier. 30 projets ont concerné des hautes écoles, 11 des institutions de formation professionnelle, 9 l’enseignement scolaire, 4 le domaine jeunesse et 3 celui de la formation des adultes.

Prochain appel à projet au printemps 2021

Cet appel à projet était le dernier dans le cadre du programme-pilote. Compte tenu du succès de la démarche et de la volonté politique d’élargir le champ des coopérations et mobilités hors de l’Europe, un nouveau processus inspiré du cadre actuel, avec également un appel à projets, sera lancé dès le printemps 2021.