Les programmes intensifs mondiaux sont des cycles de formation de courte durée organisés conjointement par au moins deux institutions d'enseignement tertiaire. Des étudiant-e-s et des professeur-e-s de hautes écoles et d’écoles supérieures suisses testent des offres de formation novatrices et multidisciplinaires lors d’échanges de courte durée hors d’Europe.

Les programmes intensifs (PI) permettent aux institutions d'enseignement tertiaire de se créer un réseau dans le monde entier, de tester de nouveaux modes de coopération et de faire des expériences de mobilité avec de nouveaux partenaires ainsi que de renforcer et de développer les partenariats existants. Les cycles de formation ont pour objectif de permettre l’émergence de partenariats durables entre les institutions et de créer un cadre pour des mobilités plus longues pendant les études.

Les PI reposent essentiellement sur la collaboration au sein de groupes internationaux. Les étudiant-e-s, les professeur-e-s et le personnel bénéficient de conditions d’apprentissage et d’enseignement particulières qu’une institution ne peut pas offrir à elle seule. Les participant-e-s éclairent la thématique abordée sous de nouveaux angles. Les professeur-e-s ont non seulement l’opportunité de faire un échange d’expériences sur des contenus pédagogiques et de nouvelles approches de cursus, mais également de tester de nouvelles méthodes pédagogiques dans une classe internationale.

Quels critères le projet doit-il remplir ?

Le projet doit apporter une valeur ajoutée pour les institutions elles-mêmes ainsi que pour le système suisse de formation et correspondre à la stratégie d’internationalisation des institutions participantes. Le programme intensif doit présenter un contenu novateur et équilibré, par exemple en termes d’offre de formation ou de méthodologie, d’accès aux informations, de développement de compétences ou encore d’interdisciplinarité. Le PI doit se dérouler en Suisse ou dans un pays participant au PI. 

Qui peut y participer ?

Les programmes intensifs sont réalisés entre une institution d'enseignement tertiaire suisse et au moins une institution ou organisation non-européenne. Le consortium des écoles définit les critères de participation applicables aux professeur-e-s et aux étudiant-e-s (exigences, candidatures, délais) et procède à la sélection des participant-e-s.

Quel soutien apporte Movetia ?

  • Soutien financier : les projets peuvent bénéficier de subventions à hauteur de 60 % au maximum des coûts du projet. Le projet faisant l’objet de la demande ne doit pas déjà bénéficier de subventions de la part d’Erasmus+.
  • Conseil : Movetia se tient à la disposition des requérant-e-s pour les conseiller et les accompagner. Par ailleurs, elle coordonne la procédure de candidature et est responsable de l’évaluation des dossiers. 

Quels sont les points à observer lors de la diffusion des résultats des projets?

Les résultats et les produits des projets encouragés devraient être diffusés à la plus large échelle possible, tout en étant mis à disposition d’autres acteurs du système éducatif. Dans le cadre de votre demande, vous avez d’ailleurs élaboré un concept de diffusion. Il s’agit de mentionner la contribution de Movetia dans le cadre des publications et de la couverture médiatique en rapport avec le projet. Ce faisant, Movetia souhaite garantir la visibilité d’Echanges et mobilité ainsi que des programmes d’encouragement. Movetia diffuse volontiers vos informations (site Web, réseaux sociaux).

Vous trouverez le logo Movetia, les modules de texte et nos coordonnées pour les réseaux sociaux sur la page «Informer au sujet de projets».

Ceci pourrait également vous intéresser

Les échanges et les coopérations dans le champ de l’éducation touchent le monde entier

Dans un contexte de crise sanitaire et de fermeture de frontières, les projets de coopération et de mobilité à l’international rencontrent toujours un vif succès. Le programme-pilote géré par Movetia démontre que les échanges dans le champ de l’éducation s’étendent aujourd’hui au monde entier et font la part belle à…

nexHack for the nexBig idea in Edtech

swissnex India / Boston and Movetia are organising the “nexHack edtech” - a virtual Hackathon to develop edtech-solutions relating to two challenges in the field of international education. The Hackathon will take place from 6 - 8 November 2020 and we’re looking for anyone with ideas and an interest in international…

Coopération internationale dans la formation supérieure - Concevoir les espaces scolaires de demain

La conception d’espaces d’apprentissage et de locaux scolaires est un véritable enjeu pour l’école de demain. Dans ce cadre, grâce à une coopération avec trois pays européens, la haute école pédagogique de la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse (PH FHNW) a pu développer le projet PULS+ qui permet de mettre en commun les savoirs de l’architecture et de l’organisation spatiale avec les conceptions et les projets pédagogiques. Ulrich Kirchgässner, responsable du projet à la FHNW nous parle cette…

Coopération internationale dans la formation supérieure – Renforcement de la qualité de l’enseignement en ergothérapie

Dans le cadre d’un partenariat stratégique entre six institutions de l’enseignement tertiaire, la Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften ZHAW participe à un projet innovant pour les futur-e-s ergothérapeutes suisses et européens, intitulé «Cooperative Online Peer-assisted Intercultural Learning in Occupational Therapy (COPILOT)». Entretien avec Mme Anja Christopher, responsable du projet à la ZHAW.