Le réseautage et les échanges entre spécialistes chargés de l’animation jeunesse de différents pays visent à favoriser le développement de la qualité de l’animation jeunesse en Suisse.

Qu’est-ce que l’animation jeunesse ?

L’animation jeunesse est participative, inclusive et facile d’accès. Elle englobe des activités extrascolaires d’apprentissage non formel et informel, qui s’orientent sur les besoins des jeunes personnes. Ces dernières participent de manière facultative à ces offres d’animation jeunesse.

En quoi consistent les projets de mobilité destinés aux animatrices/animateurs jeunesse ?

Des organisations ou des personnes actives dans le domaine de l’animation jeunesse organisent, en collaboration avec des partenaires d’autres pays, des séminaires internationaux ou des occasions de réseautage pour animatrices/animateurs jeunesse. Ces projets de mobilité visent à développer la qualité de l’animation jeunesse. Ce format de projet s’adresse exclusivement à des personnes qualifiées et/ou expérimentées, qui encadrent les jeunes en tant qu’animateur-rice-s jeunesse.


Formes de projets envisageables:

  • Les mesures de formation améliorent les compétences des animatrices/animateurs jeunesse et contribuent au développement de la qualité dans le domaine de l’animation jeunesse.
  • Les séminaires de contact permettent aux participants du domaine de l’animation jeunesse de trouver des partenaires pour la réalisation de projets transnationaux et de développer de manière informelle de nouvelles idées de projet.
  • Les séminaires offrent aux participants, sur la base de contributions théoriques, une plateforme de discussion sur des thèmes significatifs pour l’animation jeunesse.
  • Les visites d’études permettent aux participants, dans le cadre d’un programme d’études, d’obtenir un aperçu d’un thème donné relevant de l’animation jeunesse. Les participants ont dans ce contexte l’occasion de visiter plusieurs projets et organisations.
  • Les stages et visites d’observation offrent la possibilité, dans le cadre d’un bref séjour auprès d’une organisation partenaire à l’étranger, de gagner un aperçu des méthodes et du contexte de travail de cette organisation.

Critères formels auxquels doit satisfaire un projet de mobilité pour des animatrices/animateurs jeunesse :

  • Participant-e-s : les participants doivent résider dans le pays de domicile de l’une des organisations participantes. 50 personnes au maximum (responsables de projet et personnes chargées de l’animation compris) peuvent participer à un projet.
  • Durée : La durée est de 2 jours au minimum et de 2 mois au maximum (sans les jours de voyage). La durée totale du projet, phases préparatoire et de suivi incluses, est de 3 à 24 mois.
  • Lieu : Le projet de mobilité pour animatrices/animateurs jeunesse doit se dérouler en Suisse (projet incoming) ou dans le pays de l’une des organisations participantes (projet outgoing). 

Critères d’encouragement qualitatifs : veuillez consulter la page déposer une demande de subvention

Quelles sont les subventions accordées par Movetia aux projets de mobilité pour les animatrices/animateurs jeunesse ?

  • Forfait de voyage : 400 CHF par personne pour les voyages à l‘étranger, 50 CHF par personne pour les voyages en Suisse.
  • Soutien organisationnel : projet en Suisse : 89 CHF par jour et par personne; projet à l'étranger: entre  400 CHF et 1000 CHF (selon la durée) par activité et par personne.
  • Soutien lors de la participation de personnes souffrant d’un handicap (special needs) : 100% des coûts éligibles effectifs.
  • Coûts exceptionnels (p. ex. frais de visa) : projet en Suisse: 100% des coûts éligibles effectifs; projet à l'étranger : pas de subventionnement.

Vous trouverez le détail des montants alloués ainsi que les explications correspondantes dans la vue d’ensemble des subventions.

Ceci pourrait également vous intéresser

Le Service Volontaire Européen, un succès malgré la pandémie : témoignages

L’arrivée du COVID-19 en Europe et dans le reste du monde a fortement mis à mal les échanges internationaux. Une grande majorité des programmes de mobilité internationaux ont ainsi été mis sur pause, annulés ou remplacés par des échanges en ligne. L’un des seuls programmes internationaux financé par Movetia qui a continué de fonctionner presque normalement malgré cette crise est le Service volontaire Européen. Voici les raisons de ce succès.

Un vent de renouveau pour les échanges européens

Le nouvel appel à projets du programme suisse pour Erasmus+ incite à reprendre ou à approfondir les projets d’échanges et de mobilité. Ainsi, des nouveautés fondamentales sont introduites en particulier dans la formation scolaire, des adultes et professionnelle: plusieurs délais de dépôt par an, encouragement de la…

Calendrier académique de 37 pays européens – en un coup d’œil !

Retrouvez dans un document toutes les informations utiles sur les calendriers académiques des institutions européennes d’enseignement supérieur.

Une «boussole» pour la conception du programme

Le recours à des méthodes d’apprentissage non formelles est caractéristique de Jeunesse en action. Contrairement à ce qui se passe dans l’apprentissage formel, qui est imposé et structuré par les institutions scolaires, les jeunes s’impliquent volontairement dans le processus d’apprentissage et le gèrent eux/elles-mêmes. Des accompagnant-e-s les soutiennent dans ce processus. La Compagnie Digestif nous montre comment elle conçoit son programme et implique les participant-e-s en nous présentant son projet ConneXt.