A l’heure actuelle, 26 jeunes issus de 12 pays accomplissent un service volontaire européen (SVE) en Suisse dans des organisations, des associations et des institutions du domaine social, culturel ou environnemental. Parmi eux, 19 ont participé à un séminaire d’introduction et d’évaluation organisé par Movetia du 17 au 20 mars 2018. Les discussions ont porté sur les aspects pratiques liés à l’intégration en Suisse, les stratégies de résolution de conflits et les objectifs d’apprentissage personnels dans le cadre des engagements de plusieurs mois.

Les volontaires sont actifs dans des domaines variés. Donara, qui vient d’Arménie, participe par exemple à différentes offres de la CEVI Zurich, en particulier à la garderie d’enfants Gloggespiel. Ellie, Iryna, Pablo et Nikola, respectivement de Grande-Bretagne, d’Ukraine, d’Espagne et de République tchèque, ont rejoint la communauté de l’écovillage Sennrüti à Degersheim (SG), où ils vivent et travaillent dans un contexte écologique d’orientation globale. Quant à Elvira, d’Espagne, elle apporte son soutien énergique à l’association culturelle fribourgeoise Fri-Son.

Les volontaires SVE âgés de 23 à 29 ans participent à des séminaires d’accompagnement qui visent à favoriser leur développement personnel, leur apprentissage et leur intégration. Ces séminaires sont organisés par Movetia deux fois par an. Dans ce contexte, 19 jeunes ont pris part à un séminaire d’introduction et d’évaluation qui a eu lieu du 17 au 20 mars. Pour ceux qui sont arrivés en Suisse récemment, l’accent était mis sur les informations pratiques concernant la vie dans le pays, les manières d’éviter d’éventuels conflits et la réflexion sur les objectifs. Les jeunes engagés depuis plus longtemps ont, eux, profité de l’occasion pour partager leurs expériences et mener une réflexion approfondie sur leur développement en termes d’apprentissage et de personnalité.

Parallèlement au séminaire destiné aux volontaires, Movetia a organisé pour la première fois une après-midi de réseautage à l’intention des organisations du Service volontaire européen. Parmi les participants, on comptait, d’une part, des institutions et des associations qui prévoient d’organiser des SVE, qui en coordonnent déjà et/ou qui occupent des volontaires et, d’autre part, une personne assumant la fonction de mentor chargée de l’encadrement individuel d’un volontaire pendant son séjour en Suisse. La rencontre de réseautage était principalement axée sur la question du soutien et de l’accompagnement appropriés des volontaires avant, pendant et après leur engagement, mais des aspects pratiques en lien avec la planification logistique d’un engagement ont également été abordés. Tous les participants sont ressortis enrichis et enthousiastes de cet échange d’expériences, qui contribuera à améliorer la qualité des projets menés en Suisse dans le cadre du SVE.

Pour plus d’informations sur le Service volontaire européen, cliquez ici. Les jeunes intéressés par un engagement SVE à l’étranger peuvent également s’adresser à Eurodesk Suisse.