Les alliances pour l’innovation sont un format de projet du programme Erasmus+. Ce format encourage la collaboration stratégique entre différents acteurs de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle au sein d’un environnement socioéconomique plus large. L’accent est mis sur les entreprises et la recherche. Les aptitudes, connaissances et compétences nécessaires sont déterminées et mises à disposition dans l’optique des évolutions sur le marché du travail, de l’innovation et du développement durable dans la formation générale et professionnelle.

Quels sont les objectifs des alliances pour l'innovation ?

Ces partenariats mettent en œuvre un ensemble cohérent et complet d'activités sectorielles ou intersectorielles. Premièrement, l'innovation doit être stimulée par le développement de compétences numériques dans toutes les professions. Deuxièmement, la transition vers une économie circulaire doit être étayée par des adaptations des qualifications dans l'éducation et la formation. Troisièmement, la transition numérique nécessite une adoption rapide des technologies, dans tous les secteurs de l'économie et de la société.

Les alliances d'Innovation sont soutenues par deux lignes de financement (lot 1 et lot 2).

Lot 1 : Alliances pour l'éducation et l'entreprise

Ces alliances sont des projets transnationaux, structurés et axés sur les résultats, dans le cadre desquels les partenaires partagent des objectifs communs et coopèrent de manière durable afin de promouvoir l'innovation, les nouvelles compétences, l'esprit d'initiative et l'esprit d'entreprise. Elles visent à encourager l'innovation dans l'enseignement supérieur et la formation professionnelle, dans les entreprises et dans l'environnement socio-économique au sens large. Il s'agit notamment de relever les défis sociaux et économiques tels que le changement climatique, l'évolution démographique, la numérisation, les nouvelles technologies (par exemple l'IA) et l'innovation sur le marché du travail. Pour les exigences relatives aux objectifs, voir le guide du programme Erasmus+.

Qui peut participer ?

Toutes les organisations de droit public ou privé, telles que les universités, les acteurs de la formation professionnelle, les instituts de recherche, les entreprises, etc. Chaque partenariat doit impliquer au moins huit candidats/bénéficiaires, le consortium devant être composé d'au moins trois acteurs du marché du travail et d'au moins trois prestataires de formation (formation professionnelle et enseignement supérieur). En outre, au moins un établissement d'enseignement supérieur et un prestataire de formation professionnelle doivent être impliqués en tant que partenaires à part entière.

Lot 2 : Alliances pour la coopération sectorielle en matière de compétences.

Ces alliances encouragent de nouvelles approches stratégiques et des coopérations pour développer les compétences dans des secteurs économiques ou des domaines spécifiques afin de créer une compétitivité, une équité sociale et une résilience durable. L'objectif principal est de mobiliser les acteurs pertinents afin de prendre des mesures pour l'amélioration des qualifications et la reconversion de la main-d'œuvre. La coopération doit fournir des stratégies de qualification sectorielles importantes, des profils professionnels et des programmes de formation.

Les demandes de projets doivent inclure le développement de la formation professionnelle continue et de nouveaux profils professionnels (niveaux 3 à 5 du CEC) et tertiaires (niveaux 6 à 8 du CEC) et impliquer des partenaires de l'enseignement professionnel et supérieur ainsi que des acteurs du marché du travail.

Les alliances seront mises en œuvre dans les 14 écosystèmes industriels définis dans la stratégie industrielle pour l'Europe :

Mobilité-Transport-Automobile, Textile, Énergie renouvelable, Électronique, Commerce de détail, Tourisme, Aéronautique & défense, Construction, Agroalimentaire, Industrie, Industries créatives et culturelles, Communications numériques, Santé.

Qui peut participer ?

Pour autant que les partenaires fassent partie des grands partenariats du "Pact for Skills", les organisations suivantes peuvent participer en tant que candidats ou partenaires associés : Des organisations publiques ou privées d'un pays de l'UE, telles que des universités, des acteurs de la formation professionnelle, des instituts de recherche, des entreprises, etc. (pour la liste, voir le guide du programme Erasmus+). Chaque partenariat doit impliquer au moins douze candidats/bénéficiaires, le consortium devant être composé d'au moins cinq acteurs du marché du travail et d'au moins cinq prestataires de formation (formation professionnelle et enseignement supérieur). En outre, au moins une institution d'enseignement supérieur et un prestataire de formation professionnelle doivent être impliqués en tant que partenaires à part entière.

Quelle est la durée d’un projet ?

Les projets devraient durer 48 mois. Des prolongations justifiées sont possibles sur demande.

Comment les institutions suisses sont-elles soutenues financièrement (lots 1 et 2) ?

Les institutions suisses qui participent en tant que partenaires à part entière (full partner) sont financées directement par le programme Erasmus+. Les institutions suisses qui participent à une Alliance pour l'Innovation en tant que partenaires associés peuvent demander à Movetia des fonds provenant du programme suisse Erasmus+. Dans les deux cas, elles doivent démontrer dans leur demande à l'UE que leur participation génère une valeur ajoutée importante pour le projet.

Inscription pour de plus amples informations et des conseils :

Délai pour le dépôt d’une demande de subvention

Erasmus+ (via la direction de projet): 3 mai 2023
Suisse : 17 mai 2023

Les formulaires suivants ne doivent pas être remplis par les institutions d’enseignement tertiaire mais uniquement par les organisations privées et publiques :

Call 2021