Les partenariats de coopération sont un format de projet d’Erasmus+. Ils permettent aux institutions de l’enseignement scolaire, de la formation professionnelle, de l’enseignement tertiaire, de la formation des adultes et des activités de jeunesse extrascolaires de coopérer avec des institutions partenaires européennes. Des réseaux internationaux facilitent l’échange de connaissances et d’expériences ainsi que l’élaboration d’approches innovantes dans le domaine de la formation. Autant de bénéfices dont profite l’ensemble du paysage suisse de la formation.

Quels sont les objectifs des partenariats de coopération ?

Les institutions impliquées développent ensemble des concepts, des méthodes et des outils innovants ou échangent au sujet de leurs meilleures pratiques et exploitent les synergies créées. Ce faisant, elles améliorent la qualité de leurs offres et consolident leurs réseaux internationaux.

Les partenariats de coopération contribuent à une ou plusieurs priorités politiques transversales ou sectorielles du programme européen Erasmus+ (voir guide du programme Erasmus+, pp. 213 ss). Les institutions concernées visent par exemple à rendre les activités de mobilité et de coopération plus inclusives ou à développer des méthodes d’apprentissage et d’enseignement dans le domaine des compétences entrepreneuriales.

Combien de temps les partenariats de coopération durent-ils ?

Les projets durent entre 12 et 36 mois, en fonction de leurs objectifs et des activités prévues. Cette règle s’applique à tous les domaines de la formation et aux activités de jeunesse extrascolaire.

Qui peut participer ?

Les institutions de formation, les organisations d’utilité publique/ONG, les associations, les services publics et les organismes culturels peuvent prendre part aux partenariats de coopération.

D’une manière générale, les partenariats de coopération visent une collaboration étroite entre les institutions des pays du programme Erasmus+. Ils doivent englober au moins trois organisations de trois pays du programme Erasmus+.

Les institutions établies en Suisse ne sont pas autorisées à diriger un projet. Elles ont toutefois deux possibilités de participer aux projets avec le statut de partenaire : soit comme partenaires officiels, soit comme partenaires associés. Dans les deux cas, la valeur ajoutée de la coopération avec l'institution suisse pour le projet doit être clairement soulignée dans la demande. Voir « Déposer une demande » dans la colonne de droite.

Comment les institutions suisses sont-elles soutenues financièrement ?

Les institutions suisses qui participent aux partenariats de coopération comme partenaires officiels (full partner) sont financées via le projet Erasmus+. Celles qui y participent comme partenaires associés peuvent demander des fonds au programme suisse pour Erasmus+. A partir de 2023, les subventions seront basées sur cinq montants prédéfinis : 

1.    CHF 15‘000
2.    CHF 30‘000
3.    CHF 60‘000
4.    CHF 100‘000
5.    CHF 150‘000

Ces contributions couvrent au maximum 60 % des coûts totaux du projet. Les institutions impliquées doivent donc fournir au minimum 40% du financement total du projet de leur poche ou en faisant appel à d’autres sources de financement. Le projet ne peut pas être déjà financé par des subventions du programme Erasmus+ ou du Programme international.

La contributionsomme demandée doit être proportionnelle aux tâches/activités prévues par l'institution suisse et à la contribution de l'UE aux partenaires officiels.

Diriger soi-même un projet de coopération ?

Les projets de coopération internationale avec des institutions partenaires du monde entier peuvent également être soutenus par le Programme international. Ces projets sont en général plus petits que les projets Erasmus+, mais leur gestion se fait en Suisse. 

Visites préparatoires

Les visites préparatoires permettent aux membres des institutions éducatives de préparer des projets de coopération. Ce soutien peut être utilisé pour visiter de futures organisations partenaires avant de soumettre un projet, pour établir des contacts pour des projets communs et pour lancer des projets avec des partenaires. Pour plus d'informations, cliquez ici.

Délai pour le dépôt d'une demande de subventions

Pour l'Enseignement scolaire, la Formation professionnelle, l'Enseignement tertiaire, Formation des adultes et les Activités de jeunesse :
Délai de soumission pour l'UE : 22 mars 2023
Délai de soumission de Movetia : 5 avril 2023

Exemples bonnes pratiques

Contact

E-Mail
+41 32 462 00 97

Ceci pourrait également vous intéresser

Erstauntes Icon Gesicht mit Fragezeichen-Sprechblase auf violettem Hintergrund

Questions fréquemment posées: Appel à projets de coopération internationale 2023

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquentes concernant les programmes de soutien à la coopération internationale 2023. N'hésitez pas à contacter directement Movetia si vous avez d'autres questions ou si vous avez besoin d'informations supplémentaires.

[Translate to français:]

Des mobilités désormais ouvertes au monde entier

Movetia soutiendra financièrement dès 2023 des mobilités dans le monde entier, et non plus seulement en Suisse et en Europe. Cette ouverture géographique répond à un objectif politique et au développement logique des activités de Movetia : après les coopérations c’est au tour des mobilités d’étendre leur rayon d’action…

Ukraine – Infos et liens pratiques

L’accueil des réfugié-e-s en provenance de l’Ukraine vers la Suisse, plus particulièrement des étudiant-e-s, du personnel académique et des jeunes volontaires, s’organise avec de nombreuses initiatives portées par les acteurs et actrices du domaine de l’enseignement supérieur et des activités de jeunesse.

[Translate to français:]

Succès au rendez-vous pour la conférence sur les filières bilingues au secondaire II

La deuxième édition de la conférence «Echange dans les filières bilingues» a eu lieu cette année en présentiel à Bienne. Cette rencontre devait faire la part belle aux échanges et au réseautage entre les participant-e-s. L’objectif a été pleinement atteint, comme le montre cette rétrospective.