L’échange national d’enseignant-e-s permet aux étudiant-e-s et aux jeunes diplômé-e-s d’effectuer un stage ou un séjour d’un semestre dans une autre région linguistique de Suisse.

Que l’expérience professionnelle soit acquise dans une classe d’accueil suisse ou en fréquentant les cours et les modules d’une haute école dans une langue étrangère pendant un ou deux semestres, un séjour apporte des bénéfices à toutes les personnes impliquées à différents niveaux :

  • Evolution personnelle et professionnelle consolident des connaissances méthodologiques, didactiques, linguistiques et interculturelles ;
  • Expérience de l’«Internationalisation@home» : enrichissement interculturel par la confrontation avec la culture et la mentalité d’une autre région linguistique, sans pour autant se déplacer ;
  • Mise en place d’un environnement d’apprentissage de grande qualité pour toutes les personnes impliquées par le contact direct avec des locuteur-rice-s natif-ve-s et par l’apport de diversité dans les cours ;
  • Renforcement des synergies et de la collaboration nationale au sein du système éducatif suisse, mise sur pied et valorisation d’un réseau professionnel national durable d’enseignant-e-s expérimenté-e-s et en devenir.

Qui peut participer au programme ?

Le programme s’adresse aux institutions de formation des enseignant-e-s reconnues par la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP), et plus exactement à leurs étudiant-e-s qui comptent le français, l’allemand ou l’italien parmi leurs disciplines (degrés primaire et secondaire I).

Le stage en langue étrangère est également accessible aux jeunes diplômé-e-s. Néanmoins, seulement jusqu’à 12 mois après l’obtention du diplôme.

Combien de temps une mobilité dure-t-elle ?

Pour les stages, on distingue les mobilités de courte durée (trois à quatre semaines) et celles de longue durée (cinq semaines à douze mois). Les séjours d’études doivent englober un semestre entier et peuvent inclure un stage d’une durée flexible.

Comment les mobilités sont-elles organisées ?

Les projets de mobilité sont organisés par les institutions de formation des enseignant-e-s. L’institution d’origine  des étudiant-e-s procède au placement des stages et à l’organisation des cours  en collaboration avec une institution partenaire. Elle reconnaît également les acquis développés de manière la plus complète possible.

Qui peut déposer des projets et des demandes de subventions ?

Les demandes de subventions pour des projets sont déposées par les institutions de formation des enseignant-e-s, et non par les étudiant-e-s concerné-e-s. De plus amples informations sur le dépôt des demandes sont disponibles dans la section «Déposer une demande de subvention».

Quel soutien offre Movetia ?

L’agence Movetia soutient financièrement les étudiant-e-s et les jeunes diplômé-e-s en prenant en charge une partie des frais supplémentaires occasionnés par la mobilité. Parallèlement, les institutions de formation des enseignant-e-s bénéficient de prestations de soutien pour l’organisation et l’administration des mobilités de leurs étudiant-e-s.

A qui les personnes intéressées peuvent-elles s’adresser ?

Pour toute question d’ordre général ou concernant les délais, les exigences et les documents, les étudiant-e-s et les jeunes diplômé-e-s peuvent s’adresser au bureau des relations internationales ou au service compétent en matière de stages linguistiques ou de séjours d’études de leur institution. Les institutions désireuses de participer au programme peuvent envoyer leurs demandes directement à Movetia.

Découvrez le témoignage de deux anciennes stagiaires, de leur institution d’origine et d’une école d’accueil concernant l’Echange national d’enseignant-e-s dans cette vidéo :