Sur cette page, vous trouverez des conseils et des suggestions pour mener à bien la planification et la mise en œuvre de votre projet de mobilité Jeunesse en Action, de la collaboration avec des organisations partenaires à l’évaluation, en passant par la méthodologie.

Comment trouver des institutions partenaires ?

Les cours de formation continue de Jeunesse en Action sont une occasion idéale de trouver des organisations partenaires à l’étranger. Grâce aux échanges personnels avec des partenaires potentiels, vous identifiez rapidement le format et les thèmes qui pourraient convenir à un projet commun. Par ailleurs, vous trouverez des informations et les coordonnées de nombreuses organisations de jeunesse internationales et de leurs projets sur la plateforme de réseautage OTLAS. Le portail d’information et de réseautage Eurodesk Suisse peut également vous aider dans votre recherche d’organisations partenaires potentielles.

Quels sont les points importants dans la collaboration avec les partenaires du projet ?

Une bonne collaboration et des échanges réguliers avec les organisations partenaires sont des conditions essentielles à la réussite du projet. Une visite préparatoire peut faciliter la collaboration, car elle est l’occasion de nouer des contacts personnels et de parler du contenu du projet. Ici, vous trouverez de plus amples informations sur le financement des visites préparatoires.

Pour les échanges de jeunes et le Service Volontaire Européen, une rencontre de planification facultative peut être incluse dans la demande de projet.

Pour éviter les malentendus, une répartition claire des tâches et des rôles est primordiale. Ce point doit être abordé à l’entame de la planification du projet et idéalement, il doit également être consigné par écrit. Par ailleurs, une évaluation de la collaboration contribue à la qualité du projet et fournit de précieux éléments pour la poursuite du partenariat.

Comment trouver des financements complémentaires ?

Vous pouvez non seulement utiliser vos propres ressources, mais aussi solliciter des contributions de soutien auprès d’autres fondations ou sponsors. Vous pouvez en outre réclamer des frais de participation et/ou une petite contribution aux frais de voyage aux participant-e-s. À cet égard, il faut veiller à ce que le montant des frais de participation soit proportionnel aux moyens dont les participant-e-s disposent et ne constitue pas un frein à leur participation. Si une personne n’est pas en mesure de payer les frais de participation, des alternatives individuelles doivent lui être proposées.

Comment trouver des participant-e-s ?

En règle générale, les participant-e-s à un projet sont déjà actifs/-ves au sein de votre organisation. Vous pouvez par ailleurs promouvoir le projet dans votre réseau et via vos canaux de communication. Informez également les organisations de jeunesse et les centres d’activités de la jeunesse de votre région. Vous pouvez en outre annoncer votre projet sur Eurodesk Suisse.

Comment l’égalité des chances est-elle encouragée ?

L’égalité des chances, l’inclusion et la diversité sociale sont des composantes essentielles du programme Jeunesse en Action. Movetia met des moyens financiers complémentaires à disposition pour couvrir les coûts liés à la participation de personnes ayant moins d’opportunités. Cliquez ici pour de plus amples informations sur les thèmes de l’égalité des chances et de l’inclusion.

Comment les participant-e-s sont-ils/elles intégré-e-s judicieuse-ment dans le projet ?

L’expérience d’apprentissage des participant-e-s est renforcée lorsqu’ils/elles sont impliqué-e-s activement dans l’organisation du projet. Dans le cadre des rencontres de jeunes et projets dans le domaine Jeunesse et politique notamment, il est primordial d’impliquer les participant-e-s dans toutes les phases du projet. Il s’agit par exemple de laisser les jeunes prendre des décisions relatives au contenu et à la méthodologie et de leur confier la responsabilité (partielle) de diverses tâches.

Qu’est-ce que l’apprentissage non formel ?

Jeunesse en Action se distingue par le recours à des méthodes d’apprentissage non formel. Contrairement à l’apprentissage formel, qui est structuré et fixé par des directives institutionnelles, ce type d’apprentissage intègre les jeunes sur une base volontaire dans le processus éducatif et ceux-ci gèrent eux-mêmes leur apprentissage. Ils sont soutenus par des accompagnateurs et accompagnatrices. Pour de plus amples informations sur les particularités de l’apprentissage non formel, consultez par exemple le Youthpass Guide (en anglais).

Comment les résultats d’apprentissage des participant-e-s peuvent-ils être validés ?

Pour une réussite durable de l’apprentissage, il est important de donner aux participant-e-s l’occasion d’entamer une réflexion sur leurs résultats d’apprentissage et de les consigner. Ce processus les aide à prendre conscience des compétences qu’ils ont acquises et approfondies au cours du projet. Divers instruments sont à votre disposition pour le contrôle et la reconnaissance des résultats d’apprentissage : 

  • Erasmus+ encourage l’utilisation du certificat « Youthpass ». Ce modèle ne peut toutefois pas être utilisé dans le cadre du programme suisse pour Erasmus+. Movetia propose de vous baser sur ce modèle lors de la conception de votre certificat et de l’adapter en fonction de vos besoins.
  • La plateforme Boostbox propose un autre modèle de réflexion sur les résultats d’apprentissage en lien avec les projets de mobilité. Le module interculturel s’articule autour des besoins des jeunes et les aide à évaluer leurs propres compétences.
  • Le Conseil de l’Europe a créé un outil en ligne, le « Portfolio pour le travail de jeunesse du Conseil de l’Europe », qui permet d’analyser et de consigner les compétences acquises.
  • Le centre de ressources SALTO « Training and Cooperation » a développé un modèle de compétences pour les animateurs jeunesse (disponible en anglais) qui met en évidence les compétences et les connaissances des animateurs jeunesse. Le modèle sert de support pour identifier les résultats d’apprentissage personnels.

Comment diffuser les résultats des projets ?

Pendant votre projet, vous générez des connaissances et des savoirs, et vous développez peut-être un produit. En diffusant ces résultats, en assurant leur visibilité et leur ancrage dans votre organisation, votre réseau ou vis-à-vis du grand public, vous pouvez accroître l’impact de votre projet. Vous pouvez en outre vous positionner en tant qu’organisation et augmenter votre notoriété. Dans les projets de mobilité pour animateurs et animatrices jeunesse notamment, il importe que votre projet offre une valeur ajoutée à l’animation jeunesse locale, régionale ou (inter)nationale.

Définissez des mesures de relations publiques et de diffusion en accord avec les objectifs du projet et vos groupes cibles. Pour ce faire, vous pouvez vous inspirer des questions suivantes :

  • Les participant-e-s du projet sont-ils/elles des multiplicateurs/multiplicatrices et diffusent-ils/elles le message du projet vers l’extérieur ?
  • Quels peuvent être les bénéfices durables des résultats du projet pour votre organisation et votre réseau ?
  • Qu’est-ce que le projet peut apprendre à d’autres organisations, à d’autres groupes cibles et au grand public ?

Vous trouverez des suggestions intéressantes et précieuses sur la façon d’accroître l’impact de votre projet grâce à une diffusion ciblée dans la brochure « Making Waves » (en anglais).

Quels sont les points à prendre en compte dans l’évaluation et la mesure de l’impact ?

L’évaluation et la mesure de l’impact sont des éléments centraux de votre projet. Pendant l’évaluation, vous pouvez passer le projet en revue et identifier le potentiel d’amélioration pour de futurs projets. Vous déterminez si votre projet a atteint les objectifs et l’impact souhaité et si oui, dans quelle mesure. Vous voyez également si le projet a été à la hauteur des attentes de vos partenaires et des participant-e-s, et quels résultats d’apprentissage ils ont obtenu. Movetia vous recommande de réaliser un sondage avant le début de l’activité du projet. Ainsi, vous pourrez identifier les expériences et les attentes des participant-e-s et les comparer avec les connaissances acquises après le projet. Le recours à différentes méthodes (par ex. questionnaires écrits, feed-back oral, groupes de réflexion, etc.) est utile pour l’évaluation. La page du site « SALTO » correspondante (en anglais) propose des suggestions pour une évaluation de projet exhaustive. Vous y trouverez notamment un modèle d’évaluation de projet très utile. Le site Internet « I-Eval » quant à lui propose des questionnaires d’évaluation spécialement élaborés pour les rencontres de jeunes.

Où puis-je trouver de plus amples informations sur des projets avec Jeunesse en Action ?

Le site Internet « SALTO » (Support, Advanced Learning and Training Opportunities) est une offre de soutien du programme Erasmus+ Jeunesse en Action. Il y a en tout huit centres de ressources SALTO qui travaillent sur divers thèmes (par ex. la participation ou la promotion de l’inclusion) et publient des brochures spécialisées gratuites. SALTO propose notamment une boîte à outils avec des méthodes utiles pour la réalisation de projets jeunesse et un calendrier européen des formations qui reprend de nombreuses offres de formations continues. Movetia subventionne la participation à des formations continues organisées par les agences nationales Erasmus+ et les centres de ressources SALTO. Vous trouverez de plus amples informations sur notre site Internet.