Assistance de langue pour les écoles suisses

Par l’engagement d’un-e assistant-e de langue de l’étranger, l’école d’accueil reçoit un soutien pour l’enseignement non seulement de la langue étrangère mais aussi dans la langue en question (cours d’immersion ou classes bilingues). Les semaines thématiques ou de projet gagnent en outre en authenticité. Les personnes chargées de l’assistanat de langue contribuent par ailleurs à enrichir le contexte pédagogique international des écoles d’accueil.

Les avantages pour les enseignants de l’école d‘accueil sont nombreux. L’assistant-e de langue participe à l’enseignement et facilite l’organisation en demi-classes ou par petits groupes. Les différences de niveau peuvent ainsi être rattrapées et compensées de manière ciblée.

Les assistants de langue apportent de la documentation de leur pays d’origine et, en développant des thèmes d’actualité, créent des liens avec le monde des élèves. Ces derniers sont ainsi motivés à utiliser activement la langue étrangère et parviennent à surmonter leurs blocages linguistiques. Toutes ces mesures ont des effets positifs sur les résultats des examens finaux et internationaux. 

Quelles écoles peuvent participer au programme?

L’offre s’adresse à des écoles suisses du degré secondaire II (écoles secondaires, écoles professionnelles et écoles de maturité professionnelle). Sur demande, des écoles d’autres degrés peuvent également être prises en compte.

Subventions de Movetia

Movetia participe aux coûts salariaux des assistant-e-s de langue à hauteur de CHF 8’000.– par assistant-e et par année scolaire. 

L'objectif de ce nouveau financement est d'étendre ce programme de mobilité internationale à toute la Suisse. Le graphique de droite montre la répartition et les chiffres actuels ainsi que le potentiel de développement.

Les subventions sont versées à toutes les écoles d’accueil, qui peuvent prouver qu’ils ont engagé un-e assistant-e. Le premier pas à faire est d’envoyer à Movetia une demande de placement. Ces demandes correspondent à une obligation c’est-à-dire que l’école s’engage à employer un-e assistant-e. De son côté, Movetia s’engage à proposer un-e assistant-e.

Formation continue linguistique pour de jeunes enseignants suisses

Movetia place également de jeunes enseignant-e-s suisses dans des écoles d’accueil en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Espagne, en France et en Grande-Bretagne. Ces jeunes enseignant-e-s doivent avoir moins de trois ans d’expérience professionnelle pour participer au programme.

Ceci pourrait également vous intéresser

Treffpunkt Échanges – A l’écoute des jeunes parti-e-s à l’étranger

Toutes et tous ont effectué une mobilité en Europe via un programme de Movetia. Quels sont leurs retours et messages à transmettre ? Le 18 mai dernier, des groupes de discussions ont été menés afin d’entendre les expériences de 17 jeunes issu-e-s d’horizons différents. 

Le français est la langue la plus demandée en Ecosse

Son Master en poche, Veronica Queijas a été engagée en tant qu’assistante de français à Edinbourg pour l’année scolaire 2020/21. Grâce à cette expérience unique, elle a développé ses compétences pédagogiques pour sa future carrière d’enseignante. Elle nous raconte son quotidien écossais et donne des conseils pour les futurs assistantes et assistants de langue.

Octroi de nouvelles subventions pour les assistances de langue

A partir de la prochaine année scolaire, Movetia contribuera aux coûts salariaux des assistant-e-s de langue à hauteur de 8000 francs par personne et par année scolaire. En abordant des sujets d’actualité et en proposant du matériel authentique de leur pays d’origine, les assistant-e-s de langue créent des liens avec…

Rentrée scolaire des assistant-e-s de langue – les écoles d’accueil se réjouissent!

Depuis la rentrée scolaire, 79 jeunes assistant-e-s de langue de différents pays travaillent dans des écoles d’accueil en Suisse et au Liechtenstein. Ce faisant, ils font entrer la culture de leur pays d’origine et leur langue maternelle directement dans la salle de classe. En dépit du coronavirus, l’offre jouit d’une…