Les partenariats de coopérationsont un format de projet d’Erasmus+. Ils permettent aux institutions de l’enseignement scolaire, de la formation professionnelle, de l’enseignement tertiaire, de la formation des adultes et des activités de jeunesse extrascolaires de coopérer avec des partenaires européens. Grâce à cette coopération, des approches novatrices en matière de formation sont mises au point. Des connaissances et des expériences sont échangées dans le cadre de réseaux internationaux. Autant de bénéfices dont profite l’ensemble du paysage suisse de la formation.

Quels sont les objectifs des partenariats de coopération?

Les partenariats de coopération permettent une coopération européenne à tous les niveaux de formation ainsi que dans le domaine des activités de jeunesse extrascolaires. Ensemble, les institutions participantes créent des concepts, des méthodes et des instruments innovants ou échangent leurs expériences et exploitent les synergies. Cette coopération contribue au développement de la qualité et au renforcement des réseaux internationaux.

Quels types de projets sont distingués?

Deux types de projets sont encouragés (guide du programme Erasmus+):

Les partenariats de coopération pour soutenir l’innovation
L’accent est ici mis sur le développement et la diffusion de produits innovants, tels que les approches, les méthodes et les instruments d’enseignement. Les produits sont qualifiés de prestations intellectuelles.

Ce type de projet est ouvert à tous les niveaux de formation et aux activités de jeunesse extrascolaires. Des projets intersectoriels sont également possibles.

Les partenariats de coopération pour échanger de bonnes pratiques
Ces projets favorisent l’échange d’idées, de méthodes et de pratiques, permettent de créer et de renforcer des réseaux et d’accroître la capacité de coopération transnationale.

Ce type de projet est ouvert aux institutions de l’enseignement scolaire, de la formation professionnelle, de la formation des adultes et des activités de jeunesse. Des projets intersectoriels entre ces domaines sont possibles.

Pour le format de projet „ initiatives de jeunesse transnationales“ les critères des partenariats de coopération pour l’échange de bonnes pratiques s’appliquent. Les jeunes réalisent un propre projet de A à Z.

Comment les partenariats de coopération sont-ils soutenus financièrement?

En règle générale, l’encouragement de projets de coopération se base sur des forfaits affectés à des postes budgétaires définis. Le montant des subventions dépend de la durée du projet, des activités planifiées et du type de projet. Vous trouverez de plus amples détails dans l’aperçu des subventions.

Quelle est la durée d’un partenariats de coopération?

  • Enseignement scolaire, formation professionnelle, formation des adultes : entre 12 et 36 mois
  • Enseignement supérieur : entre 24 et 36 mois
  • Activités de jeunesse extrascolaires : entre 6 et 36 mois

Qui peut participer à des partenariats de coopération?

Les partenariats de coopération sont ouverts aux institutions de formation, aux organisations à but non lucratif/ONG, aux associations, aux organismes publics ou aux institutions culturelles. Les institutions basées en Suisse peuvent choisir entre deux options de participation.

Ceci pourrait également vous intéresser

Le Service Volontaire Européen, un succès malgré la pandémie : témoignages

L’arrivée du COVID-19 en Europe et dans le reste du monde a fortement mis à mal les échanges internationaux. Une grande majorité des programmes de mobilité internationaux ont ainsi été mis sur pause, annulés ou remplacés par des échanges en ligne. L’un des seuls programmes internationaux financé par Movetia qui a continué de fonctionner presque normalement malgré cette crise est le Service volontaire Européen. Voici les raisons de ce succès.

Un vent de renouveau pour les échanges européens

Le nouvel appel à projets du programme suisse pour Erasmus+ incite à reprendre ou à approfondir les projets d’échanges et de mobilité. Ainsi, des nouveautés fondamentales sont introduites en particulier dans la formation scolaire, des adultes et professionnelle: plusieurs délais de dépôt par an, encouragement de la…

Calendrier académique de 37 pays européens – en un coup d’œil !

Retrouvez dans un document toutes les informations utiles sur les calendriers académiques des institutions européennes d’enseignement supérieur.

Une «boussole» pour la conception du programme

Le recours à des méthodes d’apprentissage non formelles est caractéristique de Jeunesse en action. Contrairement à ce qui se passe dans l’apprentissage formel, qui est imposé et structuré par les institutions scolaires, les jeunes s’impliquent volontairement dans le processus d’apprentissage et le gèrent eux/elles-mêmes. Des accompagnant-e-s les soutiennent dans ce processus. La Compagnie Digestif nous montre comment elle conçoit son programme et implique les participant-e-s en nous présentant son projet ConneXt.