Le programme suisse pour Erasmus+ subventionne des projets qui contribuent au réseautage international et au développement de la qualité dans le système éducatif suisse.

Le programme encourage les écoles suisses, du jardin d’enfants au degré secondaire II, à faire partie d’un réseau international, à offrir des possibilités de formation continue à l’échelon international à leur personnel enseignant et à proposer de précieuses expériences d’échange en Europe à leurs élèves.

En outre, la coopération internationale entre institutions ayant un lien avec l’enseignement scolaire est soutenue par Movetia.

Quels sont les types de projets soutenus dans le domaine de l’enseignement scolaire?

Mobilité

  • Les projets de mobilité permettent aux enseignant-e-s et aux membres du personnel des écoles de participer à des formations continues, stages d’observation et missions d’enseignement en Europe. Les élèves peuvent effectuer des séjours d'études individuels ou en groupe dans l'espace européen. Les séjours d'études d'élèves européen-ne-s en Suisse sont également encouragés. Par ailleurs, il est possible d'inviter du personnel spécialisé externe (Invited Experts) dans les institutions suisses.

Coopération

  • Les partenariats de coopération favorisent la coopération entre institutions (éducatives) afin d’encourager l‘innovation et le développement de la qualité dans l’enseignement scolaire en Europe et en Suisse.

Qui peut coordonner des projets?

Les projets de mobilité peuvent être coordonnés par des écoles domiciliées en Suisse. Un projet peut également englober des participant-e-s de plusieurs écoles. Dans ce cas, la coordination est assurée par une école ou une institution active dans le secteur de l’enseignement scolaire pour l’ensemble des institutions participantes.

Les partenariats de coopération ne peuvent être coordonnés que par des institutions dont le siège se trouve dans un pays du programme Erasmus+. Les institutions dont le siège se trouve en Suisse pourront probablement participer à ces projets comme partenaires. Les détails seront communiqués à partir du printemps 2021.

Visites préparatoires

Le personnel des écoles et d’autres institutions ayant un lien avec l’enseignement scolaire peut solliciter un soutien financier pour rendre visite à de futures organisations partenaires avant le dépôt du projet, nouer des contacts en vue de projets communs ou préparer des projets avec des partenaires. La participation à un séminaire de contact européen ou à une conférence internationale pour constituer un réseau en vue d’un projet commun de mobilité ou de coopération est également subventionnée. Vous trouverez de plus amples informations ici.

Ceci pourrait également vous intéresser

Une conférence qui en augure d’autres

La conférence « Echange dans les filières bilingues : quelles voies mènent au but ? » a suscité un vif intérêt : plus de 100 personnes ont participé à cette manifestation en ligne le 31 mars 2021. L’article que lui consacre le magazine Gymnasium Helveticum montre que cette manifestation n’est qu’un début.

Coopérations dans le cadre d’Erasmus+ : la Suisse à la traîne !

L’un des points forts d’Erasmus+, outre l’encouragement de la mobilité des personnes en formation, réside dans les projets de coopération transnationaux. En effet, ces derniers favorisent l’innovation et l’échange de bonnes pratiques qui ont fait leurs preuves dans le domaine de l’éducation. Une comparaison chiffrée…

Lancement de l’appel à projets de coopération européenne!

La nouvelle génération du programme Erasmus+ offre elle aussi des possibilités intéressantes de collaboration helvético-européenne dans le domaine de la formation et de la jeunesse sous la forme de projets de coopération. Le programme suisse pour Erasmus+ continuera de soutenir les organisations suisses de…

Europaweiter Online-Workshop zum Thema «Fake News» für Schweizer Schülerinnen und Schüler

Das europäische Projekt «Path2Integrity» wird am Dienstag, 23. März 2021 für Schülerinnen und Schüler einen virtuellen Workshop in deutscher Sprache zur Vermeidung von «Fake News» und deren unkritischer und unreflektierter Rezeption durchführen.